Home
http://batterie-portable-asus.com BLOG
571posts

Blog

Follow your favourite blogs.

Other blogs

http://batterie-portable-asus.com blog
I like this post
Repost it to my profile
Comment
Share this post
Batterie d'ordinateur Acer Aspire 5735Z
Avec cette ouverture, nous sommes en droit d’attendre l’arrivée de très nombreuses applications, jeux et expériences de réalité virtuelle sur le portail VR de Daydream. D’autant plus qu’il ne suffit plus de posséder un Google Pixel — toujours absents en France — pour espérer utiliser la technologie Daydream puisque Google a dévoilé une liste plus fournie d’appareils compatibles Daydream Ready.Le marché des boîtiers multimédias en France prend de l’ampleur (c’est le deuxième plus gros marché au monde des box Android TV), et de plus en plus de constructeurs se penchent sur ce marché avec la sortie d’Android TV et de la récente Apple TV. Pour vous aider à choisir le boitier le plus adapté à vos besoins, nous avons comparé l’Apple TV, le NVIDIA Shield TV (2017) et la Razer Forge TV sur leur design, leurs performances en jeux et en multimédia et sur leur OS. C’est une Game Boy compatible avec toutes les autres Game Boy, elle n’est pas officielle, voici la Super Retro Boy. La Super Retro Boy n’est pas sous Android, mais c’est le type d’appareil qui arrive à nous séduire. En effet, cette console portable offre un écran TFT LCD rétroéclairé, un boitier antichoc et une batterie de 2 500 mAh (environ 10 heures d’autonomie). Elle est compatible avec les anciennes cartouches, mais peut aussi accueillir des ROM directement à travers une carte micro SD dans un slot situé sous la batterie. Peu d’informations sur son fonctionnement, la Super Retro Boy doit utiliser une architecture ARM avec un émulateur logiciel, mais ce ne sont que des suppositions.Android offre d’énormes possibilités de personnalisation. Ce n’est pas le simple fait de l’ouverture du système, c’est également grâce aux choix technologiques de Google et au fonctionnement du système. Vous êtes nombreux, amateurs ou non, à bidouiller votre système Android, et à modifier le kernel de votre smartphone. Nous nous sommes intéressés à ce fameux kernel, pour comprendre son fonctionnement et son utilité, et pour parler d’une pratique répandue chez les passionnés d’Android : la modification du kernel de son appareil.Le kernel (ou noyau en français) est une partie essentielle d’un système d’exploitation. En effet, celui-ci gère les ressources d’un appareil électronique et permet aux différents composants, matériels et logiciels, de communiquer entre eux. Par exemple, c’est le kernel qui décide si le processeur doit changer de fréquence en fonction de la charge demandée, il alloue de la mémoire RAM pour une application, il se connecte également à la caméra pour que le système puisse l’utiliser.Il existe de nombreux kernel, mais celui qui nous intéresse est le kernel Linux. En effet, Android utilise une version modifiée de ce kernel. Le kernel Linux a été créé par Linus Torvalds en 1991 et est développé par ce dernier, son équipe et des milliers de contributeurs partout autour du monde. Comme nous le disions plus haut, Android utilise le kernel Linux (pour information, iOS utilise le kernel XNU qui est développé par Apple) avec quelques modifications.C’est le cas des Wakelocks qui est un des modules de gestion de l’alimentation. Ces derniers permettent au téléphone de ne pas passer en sommeil profond pour, par exemple, synchroniser vos e-mails ou vos contacts, ils sont gérés par l’OS qui les active ou les désactive selon le besoin du système. Ce n’est pas le simple changement, Google apporte de nombreuses modifications au kernel de Linux.On apprenait hier qu’Apple certifierait désormais, dans le cadre de son programme Made for iPhone, des accessoires exploitant un nouveau connecteur. Une décision qui renvoie à la stratégie de la firme en matière de connectique. Alors que nous publiions un article expliquant que ce connecteur universel ôtait tout espoir de voir un iPhone à port USB-C à court terme, certains confrères publiaient des articles démentant l’idée qu’Apple souhaite imposer ce nouveau connecteur, que la société s’était contentée d’accéder à la demande des fabricants d’accessoires. Et certains lecteurs y ont vu une contradiction. En réalité tous ces articles sont complémentaires et aboutissent à la même conclusion : Apple maintiendra la Lightning encore un moment. Pour au moins 3 bonnes raisons. Une première raison, et une raison qui se suffit à elle-même, c’est que le port Lightning rapporte, indirectement, des millions de dollars à Apple. La firme de Cupertino empoche effectivement une redevance sur la vente de chaque accessoire Made for iPhone, Made for iPad ou Made for iPod (MFi), dont une grande partie comporte une connectique Lightning. Apple ne communique pas le montant de cette redevance, mais aux dernières nouvelles elle était de 4 dollars par connecteur. Dans les résultats financiers d’Apple (page 23), les revenus de cette redevance sont dilués avec ceux de l’Apple TV, de l’Apple Watch et des produits Beats. En 2016, ces derniers ne cumulaient que 5 % des revenus, mais ce n’était pas moins de 11 milliards de dollars. Certes, Apple pourrait tout aussi bien empocher une redevance sur la vente d’accessoires certifiés MFi s’ils exploitaient une connectivité standard telle que l’USB Type-C, comme il le fait d’ailleurs avec des accessoires Bluetooth. Mais il aurait moins de légitimité qu’avec une connectique propriétaire, les rapports de force avec les détenteurs de licence risquant de s’inverser, ses revenus risqueraient donc de baisser. Une deuxième raison pour laquelle l’iPhone ne peut pas adopter l’USB-C à ce stade, c’est pour une question de loyauté envers ses clients. Le Lightning est effectivement trop jeune. Il n’est né qu’en 2012 avec l’iPhone 5, c’est-à-dire qu’il n’a que 4 ans 1/2. Son prédécesseur, le connecteur 30 broches, était deux fois plus âgé quand il a été remplacé, il avait 9 ans. Apple est victime de sa propre précocité : il a lancé le Lightning bien avant que l’USB Type-C ne soit standardisé, en 2014, et a fortiori bien avant qu’il ne commence à se démocratiser, avec les Google Nexus de 2015. Ce premier connecteur réversible a même été pressenti pour devenir l’USB Type-C. « C’est une révolution, il faut tout racheter » Il est donc bien trop tôt pour qu’Apple « révolutionne » à nouveau la connectique de ses terminaux, ce qui rendrait instantanément obsolètes les accessoires des clients. Il « faudrait tout racheter ». C’est d’autant plus problématique avec le récent retrait du jack, puisque certains possesseurs d’iPhone 7 viennent d’acheter de nouveaux écouteurs Lightning. Une troisième raison est qu’Apple a une plus grande liberté en termes d’innovation avec un connecteur propriétaire qu’avec un connecteur standard tel que l’USB Type-C, pour lequel chaque nouveauté doit être ratifiée. Ainsi le Lightning est plus petit et plus simple que l’USB-C, donc un peu moins fragile. Surtout Apple a toute liberté sur les évolutions futures de sa connectique, sur ce qu’il peut transmettre par son biais. Le Lightning est ainsi passé de l’USB 2.0 (480 Mb/s) à l’USB 3.0 (ou USB 3.1 Gen 1, 5 Gb/s) avec l’iPad Pro. Certes, l’USB Type-C est plus avancé à ce stade, puisqu’il peut transporter de l’USB 3.1 Gen 2 (10 Gb/s), du Thunderbolt 3 (40 Gb/s), de la vidéo sans compression, de l’audio analogique ou encore une grande quantité d’électricité (jusqu’à 100 W). Apple est convaincu que l’USB-C est le futur Pour autant, Apple est convaincu que l’USB-C est le futur. Il l’a démontré en l’embrassant sur ses derniers ordinateurs portables MacBook, sur lesquels c’est la seule connectique (exception faite d’une sortie 3,5 mm). Le fabricant finira donc sans doute par lancer des iPhone, iPad et accessoires mobiles à ports USB-C, mais à plus long terme. Le Honor 8 Premium, dernier flagship de Honor, a pour particularité de proposer un double capteur photographique. Intéressé ? Il est disponible aujourd’hui sur Fnac.com à 399,99 euros avec le code promo « HONOR2017 ». L’analyste Ming-Chi Kuo du cabinet KGI Securities est très réputé pour ses prédictions souvent vérifiées concernant Apple. Cette fois, le spécialiste a changé son fusil d’épaule et s’intéresse à Samsung et vient confirmer de nombreuses informations qui circulent autour du Galaxy S8.Cité par 9to5Google, il corrobore ainsi l’écran de 5,8 pouces et la batterie de 3 000 mAh pour le modèle classique et la diagonale de 6,2 pouces avec une batterie de 3 500 mAh pour le Galaxy S8 Plus. Les deux versions devraient bénéficier d’un affichage OLED et d’une définition WQHD+ (2 960 x 2 400 pixels). S’il ne nous apprend rien en affirmant que les modèles européens seront équipés de l’Exynos 8895 contre le Snapdragon 835 pour les autres marchés, il dévoile des informations intéressantes sur la mémoire vive. En effet, selon lui, seuls les marchés chinois et sud-coréens auront droit à des smartphones avec 6 Go de RAM, alors que les autres pays se contenteront de 4 Go. Ming-Chi Kuo affirme également que le Samsung Galaxy S8 sera bien disponible à la vente le 21 avril, alors que de récentes rumeurs laissaient entendre qu’il y aurait un retard reportant ce délai d’une semaine. Enfin, le spécialiste prévoit entre 40 et 45 millions de livraisons en 2017. C’est moins que les 52 millions de Galaxy S7 qui ont été livrés en 2016.Pour l’analyste, cela s’explique par le fait que le Galaxy S7 était le seul vrai flagship du fabricant sud-coréen l’année dernière et qu’il s’est écoulé rapidement après le retrait du Galaxy Note 7.Pour le reste des caractéristiques, le Galaxy S8 aurait droit à un capteur photo de 12 mégapixels. À l’arrière celui-ci serait encadré par un lecteur d’empreintes, un flash et un capteur de rythme cardiaque. Pour retrouver toutes les informations concernant ce téléphone, nous vous invitons à consulter notre dossier récapitulatif. Voici les Mi Walkie-Talkie : ces talkies-walkies prennent en charge les fréquences UHF et VHF, ce qui permet d’obtenir une portée de 10 kilomètres en champs libre et 6 kilomètres en milieu urbain. Ils intègrent un écran LCD monochrome retro-éclairé en définition 160 x 600 pixels, ils sont également compatibles avec la radio FM et ils peuvent même partager leur position. D’ailleurs, ils se connectent aux smartphones en Bluetooth 4.1. Avec leur connectique microUSB et une capacité de batterie de 2 6000 mAh, Xiaomi annonce 8 jours d’autonomie. Enfin, le prix : la paire d’appareils est commercialisée 34 euros en conversion brute. Bien entendu, ce produit ne sera pas commercialisé en Europe, il faudra donc les importer depuis la Chine. Xiaomi continue donc de se diversifier rapidement, ils avaient déjà dévoilé marque Mijia l’année dernière. Derrière cette gamme de produits, des lave-linges connectés, des brosses à dents, des ventilateurs… la liste est plutôt longue pour des produits connectés et design. Si vous importez un de ces produits, veillez à connaître les quelques règles en vigueur et contraintes.
  1. http://blogsinn.com/?w=dovendosi
  2. http://yaplog.jp/dovendosi/
  3. http://retrouve3.blog.wox.cc/

Created by